Efforts des unités de la garde nationale dans la lutte contre l’émigration clandestine

Dans la cadre de la lutte contre l’émigration clandestine terrestre et par la mer, les unités de la garde nationale ont enregistré, le 14 octobre 2017, les résultats suivants :

Une patrouille maritime de la garde nationale à Bizerte a intercepté, durant le ratissage des côtes de Sidi Elbéchir-Cap Angela dans la délégation de Bizerte sud, 3 camionnettes et un taxi de transport rural à bord desquels il y avait un groupe de personnes. Deux personnes ont été arrêtées. Un moteur de bateau, un compas de navigation et 4 bidons remplis d’essence ont été saisis en leur possession. Interrogés ils ont reconnu s’apprêter à participer à une tentative d’émigration clandestine par la mer vers l’Italie.

Une patrouille relevant du secteur maritime de la garde nationale à Jarjis dans le gouvernorat de Médenine ont découvert un bateau de pêche équipé d’un moteur, qui laisse supposer qu’il va être utilisé dans une tentative d’émigration clandestine.

La brigade de recherches et investigations de la garde nationale à Sfax a arrêté un individu originaire de Tataouine. Il avait en sa possession la somme de 100 euros. Interrogé, il a reconnu se trouver dans la région afin de participer à une tentative d’émigration clandestine par la mer vers l’Italie en partant des côtes d’El Amra après avoir conclu un accord avec deux organisateurs. Il devait être logé dans une maison loué dans la région, et une descente dans cette maison a permis l’arrestation d’un des organisateurs en compagnie de 5 personnes originaires du gouvernorat de Tataouine. Interrogé, ce dernier a reconnu avoir loué la maison en question pour y loger les 5 personnes en attendant l’arrivée d’un autre groupe de jeunes qui avaient l’intention d’émigrer clandestinement.

Un groupe de 8 personnes habitant Echabba dans le gouvernorat de Mahdia a été arrêté par une patrouille du poste de circulation de la garde nationale du lieu alors qu’ils étaient à bord d’un camion. Ils avaient en leur possession deux moteurs, un petit bateau et une quantité de fuel. Interrogés par la brigade de recherches et investigations de la garde nationale à Mahdia, ils ont reconnu avoir l’intention de participer à une tentative d’émigration clandestine par la mer en partant des côtes de Salakta.

Les unités frontalières de la garde nationale à Ben Guerdane dans le gouvernorat de Médenine ont arrêté, près de la ligne frontalière tuniso-libyenne, 6 personnes de nationalités subsahariennes qui tentaient de franchir les frontières libyennes pour entrer dans le territoire tunisien.

Le parquet a chargé les unités de la garde nationale de prendre les mesures légales à l’encontre de toutes ces personnes.

  • Nombre de vues:
  • (4051)

Actualités de la garde nationale